Accueil
Notre région :
  Patrimoine
  Musées
  Sport & loisirs
  Tourisme d'entreprise
  Environs
  Mer & plages
L'hébergement
Les manifestations
Les services
Contacts
Liens
 
Administation
 
Environs

Moins de 30 minutes   Plus de 30 minutes
Hauteville la Guichard - Musée Tancrède (10 min)
Saint-Lô - Haras - Centre aquatique - Gabare (15 min)
Coutances - Cathédrale - Piscine (15 min)
St Martin d'Aubigny - Golf (20 min)
Regnéville - Four à chaux (30 min)
Villedieu les Poêles - fonderie (30 min)
Lessay - Abbaye (30 min)
St Mére Eglise - Eglise (30 min)
Saint-Côme-du-Mont - Par Douve et Marais (30 min)
Saint-Hilaire-Petitville - La rosée du soleil (30 min)
Les plages du débarquement (30 min - 1 heure)

  Coutainville - Golf (40 min)
Granville - Carnaval (45 min)
Bayeux - Tapisserie (45 min)
Champrépus - Zoo (45 min)
Mont-Saint-Michel (1 heure)
Cherbourg - La cité de la mer (1 heure)
Caen - Mémorial (1 heure)
Barfleur (1 heure)
Avranches (1 heure)
Tatihou (1 heure)
Nous vous invitons à consulter le site du pays saint lois

Mont-Saint-Michel (1 heure)

L'espace d'une visite vous effleurez cette terre de légende.
"La légende du Mont remonte à l'apparition de l'archange Saint Michel, en 708 Aubert, évêque d'Avranches qui fit élever sur le Mont-Tombe un sanctuaire en son honneur."

Mais le Mont va prendre sa dimension architecturale avec l'arrivée des Bénédictins en 966. Il s'en suivra six siècles de construction. Le coeur de l'abbaye sera fini en 1532. "Le Mont est la première étape des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qui arrivaient du nord de l'Europe. Il est devenu avec Jérusalem, Rome et Saint Jacques, l'un des quatre grands pôles de pèlerinage du Moyen-Âge."

Pendant la guerre de 100 ans, le Mont n'a jamais été pris par les Anglais. Le Mont-Saint-Michel est aussi un exemple d'architecture militaire. Ses remparts et fortifications résistèrent à tous les assauts anglais et firent du Mont un lieu symbolique de l'identité nationale. "Le coeur s'effondre pendant la guerre, sûrement un problème d'assise ou de qualité de mortier. Mais comme l'on sort vainqueur de la guerre, c'est avec l'argent des Anglais que l'on reconstuisit le coeur en 1532."

Pendant la révolution Française et jusqu'en 1863, le Mont devient une prison. Il y aura entre 15000 et 18000 détenus en moins d'un siècle : ecclésiastiques, droits communs, politiques comme Raspail ou Barbès. "Il y a eu du beau monde enfermé ici. On l'appelait le Mont libre et l'on enfermait les gens."

L'abbaye a cessé d'être une prison, sous la pression d'intellectuels de l'époque. Elle est classée monument d'Etat en 1874. Depuis 1979, le Mont Saint-Michel est inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l'Unesco.